vendredi 6 avril 2018

Analyse de Propagande de 1973 à 1978





     Cette affiche fut réalisée en mars 1974 par Xiang Yang, et publiée par l’éditeur Shanghai renmin chubanshe. Le slogan tout en bas de l’affiche dit “为革命实行计划生育” (“Mettre en oeuvre un contrôle des naissances pour la révolution”). Cette affiche s'inscrit dans la politique du 晚稀(''mariage tardif, naissances peu rapprochées et peu nombreuses'') débutée au début des années 1970 et qui précède la politique de l'enfant unique. Ainsi dans le cadre de cette campagne sont mises en places de vaste opérations de contrôle des naissances, où les pilules contraceptives étaient notamment distribuées gratuitement. 
      Au premier plan, une infirmière souriante tient dans sa main droite ce qui semble être un petit guide médical, et dans sa main gauche un salon rempli de pilules que l’on devine être des pilules contraceptives scinde l'affiche en deux. L'arrière plan dominé par la couleur rose, symbole de la femme, est composé des dessins de plusieurs situations mettant des scènes des mères et leurs enfants. 
     Dans ces dessins nous retrouvons deux scènes de femmes qui travaillent. D'abord, dans le coin supérieur gauche, une femme seule qui travaille jusque tard dans un bureau. Ensuite à droite nous retrouvons une femme ouvrière attelée à une tache de manutention. Ces deux scènes de femmes qui travaillent montrent qu’un contrôle des grossesses et des naissances est primordial pour que la femme puisse s’épanouir professionnellement et qu'elle peut être autre chose qu’une femme au foyer.  
     En bas à gauche, une mère montre à sa fille une statue représentant une paysanne et sa fille toutes deux habillées de haillons. Ce parallélisme accentue l’utilité du contrôle des naissances pour ne pas tomber dans la misère et rappel qu'il est préférable de s'occuper que d'un enfant plutôt que d'en faire beaucoup pour qu'ils aident aux champs. En ayant un seul enfant on peut s'en occuper et effectuer des activités avec lui, comme le fait la mère entrain de faire des activités avec sa fille dans un parc.
     Enfin, tout à droite, des personnages féminins et masculins dansent et jouent de la musique, symbolisant l'harmonie d'une famille où les naissances sont contrôlées. 
     Cette vaste campagne permet au gouvernement d'avoir un contrôle sur l'accroissement démographique du pays. Cette main mise sur les naissance est justifiée par la promotion d'une Chine qui s'inscrit dans une modernité nouvelle des années 1970. On incite les femmes à utiliser la contraception par l'incitation au travail leur permet de s'épanouir autrement qu'en étant mère.
     Néanmoins, cette politique ne s'inscrit pas du tout dans une culture chinoise où l'instauration d'une descendance reste primordiale. De plus, elle reste en décalage par rapport à la réalité des campagnes qui nécessitent une forte main d'oeuvre afin d'aider aux champs.

1 commentaire:

  1. Quelques remarques. C'est dans l'ensemble assez juste. C'est un tournant majeur avec la prise de conscience, finalement, par le gouvernement chinois qu' il contrôler la croissance démographique. Il ne s'agit pa des femmes e.g. De leur épanouissement personnel. Il s'agit du pays et de l'économie. Le gouvernement chinois aspire à développer le pays, dans un contexte marqué par les suites de la Révolution culturelle. Notez le slogan sur le vêtement de l'infirmière.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.