vendredi 6 avril 2018

Poster n°2



Cette affiche de propagande fut réalisée par l’académie d’art de Lu Xun en octobre 1976. En bas de l’affiche, on peut lire le slogan : “坚决打倒王, 张, 江, 姚反党集团!” ce qui veut dire “Renverser résolument la clique de l’anti-Parti de Wang, Zhang, Jiang et Yao !”. Communément appelé la “Bande des Quatre”, ce groupe dominait la politique chinoise au début des années 1970, et était formé de Jiang Qing la femme de Mao Zedong, Zhang Chunqiao qui dirigeait le département de propagande du pays, Yao Wenyuan le critique littéraire et Wang Hongwen le garde de la sécurité de Shanghai. Après la mort de Mao en septembre 1976, ils furent arrêtés et trainés en justice en 1980. Cette affiche, réalisée un mois après l’arrestation de la “Bande des quatre”, montre les têtes des membres de cette bande, dessinées de manière négative en soulignant d’une part la vieillesse de ces figures politiques qui ne sont plus d’actualité et que tout le monde rejette désormais car ne correspondant plus aux idées de la Chine nouvelle, et d’autre part en exagérant des traits méchants voire monstrueux : Zhang Chunqiao qui dirigeait la propagande du pays est réorienté avec des dents pointues et apparentes, le visage ridé, il fait penser à un vampire. Yao Wenyuan a le visage fermé et menaçant. Toutes les têtes sont touchées par cette grande croix rouge qui les barre, comme si le communisme et le pays tout entier ne voulait plus d’eux, car ils ne correspondent désormais plus aux idéaux du pays, et leur leader Mao étant mort, ils sont eux aussi morts avec lui d’une certaine façon. Nous pouvons noter l’étrange position de cette croix dont les deux barres qui la forment ne se croisent pas au milieu de l’image : le point de croisement se fait sur l’oeil gauche de la femme de Mao. Beaucoup d’affiches de ce genre voient le jour avec l’arrestation de la “Bande des quatre”, et celle-ci fait partie des plus virulentes, en montrant que des millions de chinois ont souffert de la politique qu’ils ont mené dans le pays. Il est temps pour la Chine de voir venir de nouveau leaders qui sauront comprendre les enjeux de cette nouvelle période. Le fait que cette affiche fut réalisée par un groupe d’étudiant de l’académie d’art de Lu Xun est très significatif, ce sont des voix qui émanent directement du peuple qui veulent se faire entendre.

1 commentaire:

  1. Ce n'est pas la voix du peuple qui s'exprime. Rien n'est laissé au hasard dans la propagande chinoise. Votre lecture est juste. Il y a une forme de démonisation des personnages pour les exclure et les rendre détestables. Ils sont présentes comme les boucs émissaires faciles du PCC.

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.