vendredi 6 avril 2018

Poster n°2

(1958-1962)

Cette affiche de propagande fut réalisée en 1958 par Rui Guangting. Elle s’intitule “Les communes populaires sont bonne” (“人民公社好”), et fut publiée par la Shanghai Educational Publishing House à l’attention des écoles chinoise. Cette affiche nous montre l’organisation d’une ville idéale à la campagne. Dans le fond de l’affiche nous apercevons un barrage qui permet de fournir la ville et les champs en eau, dans lesquels on peut voir des paysans qui travaillent en ligne. La petite ville est dotée de grands fourneaux à l’écart des habitations, et la moisson semble avoir été faite (à gauche de l’affiche). Une milice semble veiller au maintien de l’ordre de cette ville. Cette affiche nous montre ainsi l’organisation communale idéale selon le gouvernement chinois, à l’image des kolkhozes soviétiques (même si la Chine de ces années 1950 est en rupture avec l’URSS), qui permettraient d’avoir des ressources en abondance, et où la vie serait collectivisée. Chaque personnage sur cette affiche semble être à sa place, et nous observons donc hommes, femmes, enfants et personnes âgées vivre en harmonie sous ce ciel bleu et dans cette nature verdoyante. Le rouge qui symbolise le bonheur mais aussi le communisme, est présent partout sur l’affiche : sur les pancartes et les drapeaux, mais aussi sur le pont, les piliers des bâtiments et le tronc d’arbre en bas à gauche pour symboliser l’importance du communisme qui forme le pilier de ce pays et qui permet de grandes avancées économiques et sociales. Le vert présent sur toute l’affiche renvoie à un aspect très positif, de la vitalité et du printemps.
Ainsi, cette affiche semble promouvoir cette nouvelle réorganisation communale selon le programme du PCC, qu’il amorce avec ce Grand Bond en avant, qui semble à l’époque être le modèle de vie idéal tant au plan économique qu’au plan social.

1 commentaire:

  1. Au plan formel, il y avait plus à dire, notamment la coupure de l'image selon un axe diagonal et l'organisation des scènes le long de cet axe. Les caractères qu'on peut lire sur divers points du poster sont aussi très éclairants. Vous ne les mentionnez pas. C'est très clairement une vision idéalisée de la vie à la campagne On y a même le temps de jouer de la musique...

    RépondreSupprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.