lundi 12 mars 2018

Analyse d'affiche de propagande 2 - SMART Damien



Une affiche dont  l’envergure modeste tranche avec la grandeur qu’elle souhaite inspirer à son spectateur, telle ce petit homme qui un jour marchait sur la Lune et dont l’image de l’exploit était retranscrite dans une boîte à la piètre qualité visuelle.

Et son format paysage ne pouvait que renforcer cette image, l’icônisation de gens ordinaires ainsi magnifiés. Car c’est bien le peuple chinois qui est mis en avant, centré au cœur de la toile du prodige. L’abondance des richesses amassées confirmant l’importance de l’effort de chacun.

Le dragon qui serpente dans les nuages et semble flotter parmi eux, comme si la plaine céleste semblait acquise, évoque alors tout naturellement ce lieu propice à l’épanouissement du socialisme et des masse. Ce domaine populaire que devait être la Commune en chaque campagne.

La bête mythique ne symbolise pas moins la puissance ouvrière et paysanne, l’union des masses bien capable d’engendrer cette production faramineuse par sa seule volonté et l’effort méritoire. Voilà sa rétribution, dirait-il, la réussite du socialisme dans toute sa splendeur.

Mais au regard de l’année de parution de cet esquisse, c’est une farce qu’on brandie pour maintenir l’illusion que la récolte continue d’être excellente et diverse. Dans les faits, céréales et légumes, ou encore lourde industrie sidérurgiques ne devaient pas tant abonder.

Ni les gens des campagnes paraître si radieux et souriants. C’est la misère et la vérité que tentait d’éluder cette affiche. Car la terre promise du peuple s’avérait d’avantage être l’Enfer, tandis qu’on confinait et brutalisait les membres de ces structures collectives improductives.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.