vendredi 25 mars 2016

Deng Xiaoping au pouvoir

ALESSANDRI laura
LLCE chinois 3

À la mort de mao Zedong le système politique et ses capacités sont en déclain. Il reste à reconstruire. Déjà de grandes questions émergent : Deng xiao ping doit t-il être réhabilité ? comment résoudre les torts causés durant la révolution culturelle? Quel regard porter sur Mao zedong et la révolution culturelle elle-même ?

Lors du 3ème plenum du 11ème comité central du PCC, la victoire de Deng Xiaoping est officialisée. Ses perspectives pour l'avenir de la Chine semble prendre un autre tournant, celui du progrès et du développement.
Les réformes de deng xiaoping ont eu un rôle sur la décentralisation du pouvoir politique, ont boosté et changé l'économie avec entre autre l'ouverture du pays au marché international.

En 1978 Deng xiaoping met un point d'honneur au développement d'une société économiquement efficace. Pour dynamiser son économie il fallait décentraliser le pouvoir pour permettre à l'économie chinoise de se développer en dehors du secteur d'état. Mais les souvenirs de la révolution culturelle et du chao qui en résulta ont conforté Deng xiaoping dans la légitimité d'un contrôle fort du pouvoir : il faut défendre la voie socialiste, accepter le rôle des dirigeants du parti et la dictature démocratique du peuple.

Réhabiliter les cadres persécutés à tort durant la révolution culturelle, priorité au développement économique avec abolition des systèmes de communes dans les campagnes ( système de responsabilité, abolition du collectivisme) et plus de liberté pour les paysans.
La lutte des classes et autres mouvements révolutionnaires ne sont plus à l'ordre du jour,
il faut atténuer le dogme imposé par mao : La bande des quatre n'aurait pas existé sans le soutien de Mao.
Sa politique est marquée par une avancée dans ses relations diplomatiques : 1979 Deng Xiaoping effectue une visite officiel aux états-Unis. Le nouveau message de Deng Xiaoping : il est bon de s'enrichir.

Pour moboliser la totalité de la population, un slogan les "quatres modernisations" qui comprennent agriculture, industrie, sciences et technologies et défense nationale.
Mais les valeurs et principes de cette nouvelle politique, qui veulent faire passer les faits avant toute idéologie, sont en elles-même une modernité : "Seeking truth from facts". Elle vise d'abord à promouvoir le développement économique du pays.

Les leaders au pouvoir ont crée un espace politique que les citoyens se sont empressés d'utiliser. des tracts des posters et des manifestations sont apparus. Des revendications pour des réformes plus rapides, pour pointer les problèmes des politiques et des dirigeants tels que Mao ou Staline. Pour Wei jingsheng ce qu'il manque aux quatre modernisations, c'est la cinquième modernisation, la démocratie.

Les deux nouvelles figures imposantes sont deng xiaoping et chen yun. La politique des années 1980 sera surtout marquée par leur contention au niveau des initiatives politiques du pouvoir politique. Période marquée par l'echec du système, peu de compromis entre Deng et chen.
Les revers de la politique : le systéme des prix et l'inflation favorisent la corruption, les délits économiques deviennent systématiques. Les étudiants et les travailleurs manifestent et Zhao ziyang semble répondre favorablement aux demandes des manifestants.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.